03-01-22

Survivre au contrôle technique: défi accepté!

Passer sa voiture au contrôle technique, ça coûte cher (33 euros au minimum). Alors, autant s’y préparer au maximum pour éviter de le repasser! Nous vous dressons la liste des points à surveiller avant pour que tout se passe bien pendant.

À quelle fréquence?

Le contrôle périodique s’effectue tous les ans dès que votre véhicule a plus de 4 ans d’ancienneté. Attention, pour des véhicules utilitaires ou autres, le délai est différent.

Quand faut-il passer?

Vous recevez normalement une convocation à votre domicile pour aller passer le contrôle. Si vous ne la recevez pas, sachez que vous pouvez passer le contrôle jusqu’à 2 mois avant l’échéance indiquée sur le précédent certificat de visite. Si vous vous présentez en retard, vous devrez payer des frais administratifs.

Où faut-il le passer?

Vous ne devez pas obligatoirement vous présenter dans le centre indiqué sur votre convocation. Mais ayez toujours en tête que si vous recevez un certificat de visite rouge, vous devrez retourner dans le même centre pour repasser le contrôle.

Quels documents sont à emporter?

N’oubliez surtout pas les documents suivants sous peine de devoir revenir à un autre moment:

●      le certificat d’immatriculation ou une attestation de la police qui prouve que vous l’avez perdu;

●      le certificat de conformité;

●      le certificat d’assurance;

●      le certificat de visite le plus récent (si le véhicule a déjà été contrôle).

La convocation au contrôle technique n’est pas un document obligatoire à avoir lors de votre visite.

Que faut-il dans votre voiture?

Les objets suivants sont obligatoires:

●      un triangle de signalisation;

●      un extincteur (faites attention à la date de péremption);

●      une trousse de premiers secours;

●      un gilet fluorescent.

Si le contrôle n’est pas concluant, vous recevez un certificat rouge avec interdiction immédiate de rouler ou avec obligation de vous représenter dans les 15 jours avec les réparations effectuées.

Enfin, ayez toujours avec vous un certificat de contrôle technique valable. En effet, dans le cas contraire, votre assureur peut ne pas prendre en charge les dégâts en cas d’accident. Surtout si un lien peut être défini entre les problèmes constatés sur votre véhicule lors du contrôle technique et l’accident.

Source: Ethias