22-08-22

Choisir un bon casque de vélo

Chaque année, le trafic fait malheureusement encore trop de victimes en Belgique. Les cyclistes en font partie. Ils sont parfois gravement blessés par des chutes causées par des tiers ou par des infrastructures routières défaillantes. Un équipement de vélo adapté est dès lors indispensable et le choix d’un bon casque est d’une grande importance.

Le casque de vélo est-il obligatoire?

Le port du casque de vélo n’est pas obligatoire en Belgique, sauf dans les compétitions sportives et pour les cyclistes qui pratiquent le speed pedelec.

Toutefois, porter un casque de vélo est toujours fortement recommandé afin d’éviter les blessures en cas de chute.

Quel que soit le type ou le modèle, tout casque de vélo doit porter la marque CE et être conforme à la norme européenne EN 1078 (pour les adultes) ou à la norme EN 1080 (pour les enfants).

Les différents types de casques de vélo

Pour les cyclistes récréatifs et les navetteurs, un casque de vélo « ordinaire » fera l’affaire. Ce type de casques coûte entre 50€ et 100€.Toutefois, si vous faites beaucoup plus de kilomètres que la moyenne et roulez à une vitesse plus élevée, il est préférable de choisir un modèle léger et aérodynamique, spécialement conçu pour les cyclistes “pros” ou les cyclotouristes. Le prix de base de ces casques s’élève à environ 90€ mais peut rapidement grimper à plus de 200€, selon les marques, les modèles choisis et les options souhaitées.

Les adeptes du VTT ou des courses de downhill doivent choisir un modèle spécialement conçu pour leur activité. Ces casques de vélo offrent une plus grande protection à l’arrière que les casques ordinaires. La visière, qui est généralement réglable, protège des branches d’arbres qui pourraient entraver la route. Le prix de ces casques est comparable à celui de ceux créés pour des vélos de course.

Il existe également des modèles spéciaux pour les coureurs de pedelecs à haute vitesse. Ceux-ci sont généralement équipés d’un pare-soleil et d’une visière qui, selon les exigences légales, doivent protéger les tempes et l’arrière de la tête. Ils sont conformes à la norme EN 1078. Les casques de vélo pour les cyclistes qui pratiquent le speed pedelec sont plus chers et coûtent généralement plus de 200 €.

Certains casques sont équipés de la technologie Bluetooth, permettant de passer des appels et de se connecter à l’application d’un smartphone. Mais attention : l’utilisation Bluetooth ne peut pas se faire au détriment de la sécurité. Vous devez toujours être en mesure d’entendre les bruits du trafic et des autres usagers de la route.

Quelques conseils

  • Choisissez un casque de vélo de couleur vive. Il augmentera votre visibilité sur la route. Des autocollants réfléchissants peuvent également être utiles.
  • Optez pour un casque de vélo avec un système de taille réglable si vous prévoyez de porter un bonnet sous votre casque en hiver.
  • Ne portez pas de casque d’occasion. Achetez toujours un nouveau casque de vélo afin d’être sûr qu’il ne présente aucune anomalie qui serait due à un accident ou à un choc.
  • Remplacez votre casque au plus tard tous les cinq ans (et plus souvent pour les enfants) ou après qu’il ait été soumis à un choc due à une chute ou un accident.
  • Si vous faites du vélo dans l’obscurité, choisissez un casque de vélo avec un éclairage extérieur intégré (petite lampe led).
  • Un casque de vélo disposant d’ouvertures de ventilation protégées par un filet empêchera les insectes de s’y introduire.
  • Choisissez un casque de vélo dont vous pouvez régler les sangles d’une seule main, c’est plus sûr.
  • Pour éviter le vol de votre casque, transportez-le dans votre sac à vélo ou attachez-le à votre vélo avec un antivol. Ou encore mieux : emmenez-le avec vous lorsque vous quittez votre vélo.

Source: Europ Assistance